CinécracK

CinécracK

Quel avenir pour le cinéma français?

A l'heure de la mondialisation, le ciné Français se voit aujourd'hui menacé et concurrencé par des nations émergentes du 7ème art.De l'intendité dramatique du cinéma sud-américain , ralisateurs et acteurs français peinent à trouver leurs véritables places dans le nouveau paysage international audiovisuel.
Jadis reconnu pour son humour et sa subtilité à travers des icônes comme Jean Gabin, Michel Audiard, Lino Ventura ou encore Georges Lautner le ciné français s'est perdu , à l'orée des années 90, dans une logique attentite et conservatrice.
Changement d'époque, changement de mentalités, le 7ème art français semble retrouver de sa superbe et de sa verve en ce nouveau millénaire.Sous l'égide des Duris, Klapsh, Tautou, Cotillard , Jeunet et consorts, un vent de fraîcheur souffle dans l'hexagone. De la production à la distribution, il est ainsi temps de faire un réel bilan du potentiel d'innovation du ciné français...

Ceci est un débat qui a eu lieu lors du Festival du court de Lille 2006...

J'attends vos impressions...

Après avoir étudié la chose sur mon dossier d'éco du cinéma, je peux apporter mon point de vue sur ce sujet.
D'un côté, le cinéma français a son côté indépendant et artistique par rapport à un cinéma américain standardisé sur les blockbusters. Nos réalisateurs s'en vont malheureusement vers les USA car il y a beaucoup plus d'avantages à travailler là-bas ! Le cinéma français commence aussi à copier sur les films à grand spectacle, mais commence un peu à le regretter quand on a vu le nombre de films français sortis en avril 2006 !
Ensuite, on sent que les blockbusters s'essouflent à innover, toujours à faire des trilogies ou à adapter n'importe quoi, n'importe comment ! Du fait que ça devient de plus en plus cher et que ça rapporte moins, les producteurs vont abandonner ce système pour un autre.
L'autre, c'est les films plus indépendant comme Le Secret de Brokeback Mountain ou encore Truman Capote se vendent aussi bien à l'étranger et font preuve d'une réelle innovation créatrice sans entammer un max sur le budget !
Donc comme le cinéma français préserve son côté indépendant et novateur, il semble avoir encore quelques belles années devant lui !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres